Résumés

Insaniyat N°72-73| 2016 |Les personnes âgées entre les deux rives de la Méditerranée: quels devenirs ?| p. 135-137|


 Badra MOUTASSEM-MIMOUNI : La famille et les séniors face à la h’ouana en transformation 

Cet article aborde la notion de h’ouana qui implique le « vivre ensemble » pour une famille dans une communauté qui partage tout : l’habitat, la cuisine et l’éducation des enfants. Sont interrogés dans ce texte le devenir de cette organisation familiale en Algérie et le mode selon, lequel évolue la place des séniors dans cette organisation. Que reste-t-il de la houana d’antan ? Mon questionnement est parti d’observations sur deux grandes familles (complétées par d’autres familles) : qu’est ce qui fait fuir belles-filles et fils de la maison familiale ? Pourquoi la h’ouana est souvent perçue comme un piège, comme un espace de conflits et une des raisons du divorce ? Les jeunes couples seraient-ils les seuls à être intolérants à la proximité et/ou promiscuité exigée par la h’ouana ? Une typologie des belles-filles et des belles-mères permet de déterminer ce qui se joue dans la scène familiale en termes d’attentes, de représentations et de transformations dans les rapports familiaux.

Mots-clés : famille - ayla, h’ouana - conflits - belles-mères - belles-filles - typologie - Algérie.

 

Tassadit YACINE : Au croisement des expériences : illusions, déplacement et dépression. Les femmes âgées en banlieue parisienne

L’idée principale a consisté à étudier des trajectoires de femmes âgées (dans la banlieue parisienne), issues de ce qu’on peut appeler « l’immigration traditionnelle » et les conditions dans lesquelles se nouent les relations avec leurs propres enfants. Prises en étau entre deux mondes différents et culturellement différenciés, car la langue n’est pas le seul obstacle qui va s’interposer entre les générations, les femmes âgées doivent affronter les changements de modes de pensée à l’égard de la personne âgée et surtout de vieilles femmes. Comment ces femmes vivent-elles leur vieillesse, comment leur entourage les traitent-elles, quelle est la place des pères (grands-pères) ? Telles sont quelques questions qui sont abordées dans cet article.

Mots-clés : femmes âgées - immigration - émigration - liens sociaux - anthropologie de la famille.


Balladine VIALLE : Les premières grands-mères de l'expérience migratoire amazigh en Ariège

Cet article vise à étudier la place des grands-mères dans une petite communauté berbère en Ariège (France). Les grands-mères migrantes ont été fortement invisibilisées ; peu ou pas d’études leur ont accordé un quelconque intérêt. Notre étude, à travers des observations serrées, sur l'espace de l'intime (au quotidien comme dans les temps de fêtes), montre la place centrale qu'elles occupent dans les relations familiales, piliers du foyer dans lequel se réunit la fratrie, mais aussi, dans les moments de célébrations, lors des rituels de passage en particulier. À l'âge de la vieillesse, elles ont dû apprendre à réinventer, adapter les rituels qui marquent la vie du groupe, faire des naissances, des mariages et des cérémonies de deuil, des espaces de rencontres, dans lesquels les familles migrantes resserrent et renforcent leurs attaches. Dans les domaines du religieux ou de la coutume, elles sont celles qui se sont efforcées de traduire et de léguer aux jeunes générations les gestes et les paroles qui font les rituels.

Mots-clés : vieillesse - migration - femmes - transmission - mémoire.

 

Halima BELHANDOUZ : Quelques causes et effets de la « double absence » du 3ème âge de l’immigration algérienne en France. La transformation du Cheikh en Chibani

Cette contribution a pour objet d’étudier les effets de la « double absence » révélée dans les travaux d’A. Sayad sur les sociabilités intergénérationnelles et plus particulièrement sur ses incidences sur les figures traditionnelles des pères. Ce phénomène est, notamment, le résultat de la « surinstitutionnalisation » des instances éducatives publiques, notamment l’école, au détriment de l’éducation familiale déconsidérée par les uns et les autres dans le prolongement de l’héritage colonial et du modèle assimilationniste républicain français.C’est dans ce cadre hiérarchisé, entre culture d’État formelle et culture familiale implicite que nous analyserons les rapports entre parents et enfants et plus nettement encore entre pères et fils qui ont amené à la mutation de la figure du père, de Cheikh par sa fonction traditionnelle éminemment éducative et sociale, en Chibani ou « vieux corps » muet et désaffilié.

Mots-clés : socioanthropologie - 3ème âge de l’immigration - Cheikh - Chibani -rupture mémorielle - individualisme / autonomie.

 

Khadidja KEBDANI : La vieillesse en Algérie – Approche socio-culturelle –

La vieillesse est un phénomène biologique, qui constitue l’une des étapes du développement de l’individu de sa naissance à son décès ; un phénomène psychologique qui procède de transformations physiologiques ; un phénomène social lié essentiellement à l’attitude de l’entourage vis-à-vis d’elle. Quelles sont les représentations et le vécu de la personne âgée et comment elle est perçue par l’entourage ? Pour répondre à ce questionnement nous avons choisi la technique du récit de vie auprès de personnes âgées et auprès d’un groupe de jeunes des deux sexes. L’objectif de cette étude consiste donc à mieux connaître la réalité et le vécu de cette tranche d’âge car la vieillesse n’est pas seulement un processus naturel du développement de l’individu, elle est aussi un processus socio-culturel qui exige de l’environnement, en partant de la famille, la considération méritée.

Mots-clés : vieillesse - représentations - famille - socialisation - société.

 

Mostéfa MIMOUNI Les retraités : retraite ou retrait ? Repos ou esseulement ? Enquête auprès d’enseignants à Mostaganem

Cet article a pour objectif d’approcher la notion de retraite dans le contexte algérien. La retraite est une notion relativement récente en Algérie compte tenu du chômage des autochtones durant la période coloniale. Cette situation a été magistralement décrite par P. Bourdieu et collaborateurs. Notre travail a porté sur des enseignants de l’éducation nationale et des universitaires. C’est une étude qualitative basée essentiellement sur des entretiens. Les retraités ne constituent pas un bloc monolithique et leur situation est nuancée selon leur trajectoire de vie, selon les choix qu’ils ont opérés. Les principaux résultats montrent que la retraite n’est pas retrait, elle reste productive et ouverte sur des possibles. La retraite n’est pas déprise professionnelle puisque la majorité font des projets d’activité lucrative ou bénévole.

Mots-clés : retraite - enseignants - déprise - projet - Mostaganem.

 

Mansouria BOUHALA : Les grands-parents entre enfants et petits-enfants et en institution : quelle place ?

Les grands-parents assument beaucoup de rôles et de fonctions au sein de la famille. Notre objectif dans cet article est de mieux connaître leur intégration dans la famille, leurs places ainsi que leur prise en charge. Quels sont leurs rôles auprès des petits-enfants ? Sont-ils satisfaits de la place qu’ils occupent au sein de la famille ? Pour répondre à ces questionnements, nous avons utilisé l’étude de cas basée sur des entretiens avec des grands-parents qui vivent en famille, avec leurs enfants et petits-enfants. Ensuite, pour comprendre leur place dans la famille, nous avons comparé ces grands-parents avec d’autres cas vivant dans un foyer pour personnes âgées, loin de leurs enfants et petits-enfants. Nous avons également interrogé un groupe d’étudiants sur la place des grands-parents dans leur vie. En dehors des cas pris dans le centre pour personnes âgées, les résultats montrent un grand attachement aux grands-parents, mais cela n’exclut pas l’existence de conflits.  

Mots-clés : grands-parents - vieillesse - rôle - place - vécu - représentation.

logo du crasc
contact@ crasc.dz
saoe@ crasc.dz
C.R.A.S.C. B.P. 1955 El-M'Naouer Technopôle de l'USTO Bir El Djir 31000 Oran

95 06 62 41 213+
03 07 62 41 213+
05 07 62 41 213+
11 07 62 41 213+

98 06 62 41 213+
04 07 62 41 213+

© حق النشر 2019 كراسك. جميع الحقوق محفوظة.

مركز البحث في الأنثروبولوجيا الاجتماعية والثقافية.

بكير إلياس و دخير عبد الله مروان

 

Recherche